Eolien en mer
Actualité
Mer et littoral Mer et littoral

Eolien en mer oléron : les attentes de FNE NA et NE 17

Publié le 24 décembre 2022

L’Etat engage les études de projet toujours sans planification à la bonne échelle de la façade atlantique ni respect des engagements pris pour protéger les sites Natura  2000.

A la suite du débat public clos en avril dernier avec la publication du rapport de la Commission nationale du débat public, l’Etat a pris la décision de préparer un appel d’offres pour un premier parc éolien posé d’une puissance installée de 1000 MW, au sein d’une zone de 180 km2, située hors Parc naturel marin, mais toujours dans la Zone de protection spéciale Pertuis charentais Rochebonne. Il sera suivi d’un second de même puissance au sein d’une zone contiguë de 250 km2 (toujours en ZPS !) ce qui permettra de mutualiser les infrastructures de transfert d’électricité.

La préparation de ces projets doit être concertée en continu avec les différents publics via 4 groupes de travail, dont un consacré à l’environnement, auquel sera associée FNE NA en tant que fédération d’associations environnementales. La CNDP a nommé 2 garants Francis Beausire et Julie Dumont afin de s’assurer que les maîtres d’ouvrage répondent aux interrogations des publics.

A bien noter : la mission de la CNDP est de garantir la concertation avec les publics et non de veiller à la protection de l’environnement qui relève de l’autorité environnementale dont l’avis sera requis avant enquête publique.

Une première réunion du groupe de travail Environnement se tiendra le 7 décembre prochain. FNE NA et les associations partenaires NE 17, Ré Nature, Natvert, Estuaires pour tous ont d’ores et déjà fait connaître aux garants leurs principales attentes, à commencer par un urgent besoin de planifier la production d’énergie en mer à l’échelle de la façade atlantique en prenant en compte la protection des aires marines protégées.

Compte tenu du calendrier, les études environnementales ne seront pas achevées avant la validation du projet. A ce jour, l’État fait peu de cas de la recommandation de la CNDP de se donner la possibilité de revoir la localisation à l’issue des études d’impact … donc de réellement éviter les impacts, premier terme de la séquence ERC !

Pour en savoir plus : le courrier de FNE NA et NE 17 envoyé aux garants de la commission particulière du débat public.

Articles liés
Communiqué de presse
Eolien en mer
Biodiversité Biodiversité

Parc éolien en mer Oléron : un communiqué de presse pour dénoncer ce fiasco environnemental

Publié le 1 décembre 2022
Suite à la décision ministérielle du 29 juillet 2022 décidant d’ouvrir un appel à projet pour…

Rejoignez-nous sur