Sylvie Chatelus
Actualité
herisson Vie associative

Sylvie Chatelus

Publié le 6 août 2022

C’est en étudiant la géologie au collège que j’ai pris goût aux sciences de la nature. Puis j’ai été interpelé dans les années 70 par les dangers de la croissance économique et démographique. Ces prises de conscience m’ont conduite à suivre des études universitaires en lien avec l’écologie.

Ces années universitaires ont dynamisé ma curiosité et mon envie de comprendre notre lien à un monde vivant qui évolue. Le désir de partager ces connaissances m’a amenée à me consacrer à l’enseignement des Sciences de la Vie et de la Terre. J’ai toujours pensé que cette discipline était importante dans la formation des futurs citoyens car en cette période de transition écologique et énergétique, où l’alimentation et la santé exigent des choix complexes et où les fake news et théories anti-scientifiques sont en augmentation, nos enfants doivent avoir les outils nécessaires pour juger et faire des choix.

C’est aussi grâce au monde associatif que j’ai pu partager et agir selon mes convictions. Depuis 2003 je suis trésorière de l’Association des Professeurs de Biologie et de Géologie du Limousin. L’APBG est une association professionnelle pour le développement de l’enseignement de la biologie et de la géologie en France et en Europe. Elle regroupe près de 10 000 enseignants des Sciences de la Vie et de la Terre, majoritairement de l’enseignement secondaire, et des enseignants du supérieur. Elle a une longue histoire puisqu’elle a été fondée en 1911 sous le nom d’Union des naturalistes. C’est parce que cette association participe à des instances diverses dans les domaines de l’éducation, de la recherche, de l’environnement, de la santé, des biotechnologies, … qu’en 1975, elle a été une des premières à adhérer à la FLEPNa (ancien nom de Limousin Nature Environnement/LNE).

Depuis 2005, en tant que secrétaire, je représente l’APBG au sein du bureau de LNE. Avant que je ne sois à la retraite en 2019, j’ai représenté LNE dans différentes commissions ainsi qu’au conseil d’administration du Conservatoire d’Espaces Naturels du Limousin. Depuis que je ne suis plus en activité je siège régulièrement à la Commission Départementale de la Préservation des espaces naturels, agricoles et forestiers, je représente FNE NA au Conseil d’Administration du Conservatoire des Espaces Naturels de Nouvelle Aquitaine et depuis peu je suis suppléante pour représenter LNE au Conseil d’Administration de FNE NA.

Je suis heureuse de participer à cette nouvelle aventure, avec l’envie de continuer à remettre en cause l’attitude dominatrice de l’Homme. Il ne s’agit plus d’exploiter la nature ou de chercher à la dominer mais au contraire de co-évoluer avec elle et de demeurer capable de cohabiter harmonieusement avec l’ensemble du vivant non humain. Pour cela il faut convaincre les décideurs économiques et politiques et l’ensemble des citoyens que l’écologie n’est pas une utopie mais une nécessité qui permettra d’éviter de laisser aux générations futures une Terre moins propice à l’Humanité qu’elle ne l’est aujourd’hui.

Sylvie Chatelus, Administratrice suppléante de FNE NA et représentante de FNE NA au CA du Conservatoire d’Espaces Naturels Nouvelle-Aquitaine, Secrétaire de Limousin Nature Environnement.
Propos recueillis en aout 2020.

Rejoignez-nous sur

Pour aller plus loin

Assemblée générale FNE NA 2024
Actualité
herisson Vie associative

Assemblée générale 2024 de FNE NA en Haute Vienne (87)

Publié le 18 juillet 2024
France Nature Environnement Nouvelle-Aquitaine a organisé son Assemblée Générale 2024 au centre…
Sarah Bouhier
Actualité
herisson Vie associative

Le mot de Sarah Bouhier

Publié le 29 février 2024
Née dans le Marais Poitevin, je n’étais pourtant pas très émerveillée lors des nombreuses…
visuel voeux 2024
Actualité
herisson Vie associative

Sobre et heureuse année 2024 !

Publié le 10 janvier 2024
En tant que présidente de France Nature Environnement Nouvelle-Aquitaine, avec les membres du…
Philippe Laval
Actualité
herisson Vie associative

Le mot de Philippe Laval

Publié le 3 janvier 2024
Né à la campagne, dans une minuscule commune de moins de 300 habitants, je pense pouvoir dire…