Ripisylve
Dossier
Biodiversité Biodiversité

Pour une stratégie régionale de la biodiversité plus ambitieuse

Publié le 27 juin 2022

FNE NA, en septembre 2019, avait produit une note générale de positionnement rappelant ce qu’étaient les enjeux principaux, et les déclinaisons territoriales et thématiques que nous souhaitions voir porter par la future Stratégie Régionale de la Biodiversité en Nouvelle-Aquitaine (SRB NA). En septembre 2021, FNE NA a produit une seconde note dans l’objectif de contribuer à enrichir le projet de SRB NA, afin que cette dernière soit ambitieuse et réponde aux enjeux actuels de disparition et de dégradation des écosystèmes.

La démarche de FNE NA reste la même. Nous souhaitons contribuer à faire de la SRB, comme annoncé par l’Etat et la Région, le cadre d’action partagé avec tous les acteurs du territoire néo-aquitain pour enrayer le déclin de la biodiversité.
Le dossier volumineux qui nous est transmis permet difficilement une analyse approfondie et une validation par nos instances associatives dans le cadre restreint des deux semaines accordées. Notre retour est donc davantage un avis global sur la stratégie qu’une analyse fine des différentes fiches.

La première remarque est une reconnaissance de l’important travail effectué, du souci d’exhaustivité au plan des thématiques biodiversité. L’ensemble des fiches pourra constituer un socle utile pour construire la stratégie. Nous considérons toutefois que l’état de la biodiversité mérite une stratégie d’une ambition plus marquée.

La situation actuelle, caractérisée par la dégradation des écosystèmes, les pertes d’habitats, la disparition des espèces, oblige à des politiques en rupture avec celles conduites jusqu’à présent. Or, la stratégie proposée reste le plus souvent dans la continuité, avec des évolutions à la marge, sans réelle ambition de faire bouger les lignes. De nombreuses fiches expriment plutôt du recyclage de politiques existantes que des actions nouvelles ou réorientées, et l’intérêt (réel, mais trop limité) est surtout d’en présenter un recueil complet, avec la liste des acteurs impliqués ou mobilisables.

Ce manque d’ambition a son corollaire (ou son explication ?) : sur trois conditions essentielles d’une mise en oeuvre réussie de la stratégie, le document présenté reste trop lacunaire :

  • 1- La gouvernance : comment s’articulent le portage de l’Etat et celui de la Région ? Qui assume la mise en oeuvre de la stratégie au plan global, qui prend en charge la conduite de chacune des actions ? Qui mobilise les acteurs ? Et, au final, qui endosse la responsabilité en cas d’échec ? La SRB doit rendre plus explicites les réponses à ces questions.
  • 2- Les moyens : une stratégie ambitieuse doit mobiliser des moyens nouveaux, et cette question est la plupart du temps esquivée, sauf à lister dans les « partenaires financiers », selon les actions, services de l’état et collectivités. Or la mesure de l’ambition d’une politique s’effectue rarement sans en considérer les moyens mobilisés !
  • 3- La mobilisation des acteurs : la stratégie s’appuie sur de nombreux acteurs qui sont attendus comme porteurs de projets ou partenaires techniques. Mais comment est-il prévu de mobiliser ces acteurs ? Cette question est particulièrement cruciale pour les partenaires associatifs (et nous nous réjouissons de constater qu’ils sont largement « attendus »), dont l’expertise doit être valorisée et le travail soutenu…

Nous sommes surpris d’autre part par un euphémisme, qui consiste à parler d’écosystèmes des milieux ouverts et semi-ouverts plutôt que d’écosystèmes des milieux agricoles puisqu’il s’agit bien de cela (fiche A12). Il serait pourtant essentiel d’afficher le rôle de l’agriculture et de ses pratiques sur la biodiversité, car difficile d’imaginer construire une politique en faveur de la biodiversité sans les agriculteurs. Et, de ce point de vue, la quasi-absence de référence aux pesticides dans la stratégie proposée est remarquable. On trouve tout de même, à la fiche C26 Végétal local l’idée de promouvoir la réduction des pesticides !

Nous avions dans notre note de novembre 2021 insisté sur la question cruciale de la préservation des espaces naturels n’étant pas en aires protégées fortes. La SRB doit être en mesure de conserver leurs surfaces et leur fonctionnalité. Nous proposions de conditionner leur aménagement à la réalisation préalable d’inventaires biodiversité ; d’aborder l’évitement de la séquence ERC prioritairement en évitement d’opportunité plutôt que géographique ; d’éviter les infrastructures linéaires fractionnant ces espaces. Aucune action nouvelle et ambitieuse n’est avancée par la SRB sur cette question de la préservation des espaces naturels hors aires protégées.

Consultez l’avis de FNE NA de septembre 2019 sur la SRB NA.

Consultez la note de FNE NA de septembre 2021 pour enrichir la SRB NA.

Consultez l’avis de FNE NA de juin 2022 sur la SRB NA.

 

Pour aller plus loin

Mer et littoral
Dossier
Biodiversité Biodiversité

La mer en débat : le cahier d'acteur de FNE NA

Publié le 23 mai 2024
FNE NA rappelle que l’ambition première de la planification est le bon état écologique et le développement soutenable des usages dans…
Visuel campagne Sentinelles de la Haie 2024 - Nouvelle-Aquitaine
Actualité
Agriculture Agriculture

Webinaire - Sentinelles de la Haie - La protection juridique des haies - 9 avril

Publié le 28 mars 2024
FNE Nouvelle-Aquitaine propose dans le cadre de la campagne Sentinelles de la Haie un webinaire…
visuel campagne Sentinelles de la Haie 2024
Actualité
Biodiversité Biodiversité

Campagne Sentinelles de la Haie 2024

Publié le 21 février 2024
CAMPAGNE SENTINELLES DE LA HAIE - Du 4 MARS au 30 avril A l’occasion du début du printemps…
panneaux photovoltaïques dans un champ
Dossier
Agriculture Agriculture

L'agrivoltaïsme

Publié le 15 janvier 2024
Contribution à la consultation concernant le Projet de décret relatif au développement de l’agrivoltaïsme et aux conditions d…